×
Menu

Le blog à l'origine de Biscotte & Cie

Ce n'est pas qu'un blog, c'est un chapitre de ma vie!

Home

Cours de filage…

By Biscotte7 avril 200914

Bonjour fidèles lectrices !

Après mon article d’hier, vous avez été plusieurs à me demander des détails sur mon cours de filage !   D’abord je dois dire que j’ai ADORÉ ça et j’ai très hâte à mon prochain cours qui est le 25 avril (je trouve déjà le temps long en pensant que c’est dans 2 semaines et demi !)

Nous sommes 3 étudiantes au total et je suis la seule du « groupe » qui n’est pas issue d’un milieu plutôt campagnard… Je le précise maintenant et vous comprendrez pourquoi ensuite :-) ..!

Lors de ce premier cours, nous avons appris le nom de chacune des pièces du rouet (le valet, les demoiselles, l’aiguiller etc..).  Notre professeur nous a ensuite donné du « pencil roving ».  Il s’agit de laine qui n’est pas filée mais qui est déjà préparée en « ruban » de la taille d’un crayon.. donc pas besoin d’étirer la fibre pour assurer une largeur égale du fil parce que la fibre est déjà formée et prête à filer !

Nous nous sommes exercés à filer ce « pencil roving » afin de s’habituer au mouvement du filage (maîtrise de la pédale et de la tension du rouet)…

Pour le lunch, nous étions tout près de la pâtisserie Roland (Sur la rue St-Charles à Longueuil)… Celles qui connaissent la pâtisserie Roland savent combien il est difficile de résister à leur petites douceurs alors j’ai opté pour un sandwich au rôtit de boeuf et une amandine nature (MIAM MIAM… Ouais…cette fois belle-maman n’avait rien à y voir.. MEA-CULPA !!)

Après avoir avalé le tout en discutant autour d’une table de bois antique digne d’un épisode des filles de Caleb, nous avons reçu un petit livret préparé par notre professeur sur le lexique relatif au filage ainsi que quelques trucs et astuces, liens et références diverses…

Comme le but du cours est de nous apprendre le filage dans son processus le plus complet, on nous a ensuite remis un sac de laine qui avait été tondu puis emballée et notre objectif était de dépouiller la laine de ses résidus (herbe, brindilles, terre…. et crotte !)

Aïe… c’est la partie que j’ai trouvé la plus ardue.  Comme j’étais entourée de femmes qui sont des habitués de la ferme, je me suis gardé une petite gêne et j’ai trié ma laine sans broncher… mais c’est à ce moment là que j’ai commencé à regretter mon amandine… héhé :-s !!  Personellement, si j’ai à recommencer cet exercice, je préfèrerais porter des gants…

Bon, j’exagère un peu (Ahem..!!) mais c’était quand-même impressionnant de voir à quel point la laine était empreinte de lanoline..!  Juste à manipuler la laine et j’avais les doigts tout huileux et après un lavage de main intensif (je me suis retenu de courrir au lavabo après ma besogne hihi) j’ai constaté que j’avais le bout des doigts tout doux !!!  Doux comme un agneau ??  :-p

Alors nous avons continué à filer notre pencil roving et de retour à la maison, je me suis empressé de ressortir ceci (corriedale teint au mois d’octobre dernier)

Ah..!  J’ai constaté à quel point mon rouet est vraiment top !!  J’ai du m’y prendre à quelque reprises pour séparer cette fibre de la grosseur d’un tuyau en mince filet pas plus gros qu’un crayon pour filer un fil le plus égal possible..!

Maintenant je suis parvenu à un résultat plutôt satisfaisant mais maintenant j’ai hâte de pouvoir le doubler…  Pour celles qui ne connaîssent pas le principe de la construction d’un fil à tricoter, il faut normalement doubler (plier) le fil avant usage.  Le fil que j’ai créé avec mon rouet est un fil à 1 pli.. c’est à dire qu’il n’est pas retordu sur un deuxième fil et que si je déroule mon fil de sa bobine, il va se retordre sur lui-même..

C’est la raison pour laquelle on double (plie) la laine : on lui ajoute un deuxième fil qui va venir s’enrouler sur le premier de façon à ce que les deux pli s’enroulent l’un sur l’autre et forme un fil droit et dépourvu de « boudins »…  Malgré mes explications, sachez qu’il y a de très beaux fils à 1 plis (Noro en fait de très beaux !!  J’en ai aussi dans ma boutique, si vous regardez la Canadienne sport nylon par exemple, c’est un bon exemple)

Alors pour revenir à nos moutons :-p le prochain cours sera celui où notre professeur nous apprendra à doubler notre fil… Donc je vais essayer de préparer assez de fil pour le doubler au prochain cours avec ma corriedale..!

Oh et pour ce qui est des photos, j’avais oublié ma caméra samedi (oui, je pense que ma réputation de lunatique va commencer à se propager malgré moi hihi)  Mais je vais essayer d’en prendre quelques unes de mon fil sur mon rouet !

Bonne fin de journée chères tricopines !

14 COMMENTS ON THIS POST To “Cours de filage…”

  1. Quelle expérience!!! Tu sais que plusieurs personnes sont allergiques aux onguents et crèmes à base de Lanoline? C’est considéré comme un allergène potentiel et ça peut créer des dermites de contact chez certaines personnes! Heureusement, c’est pas la majorité!

  2. Oh boy! Le cours à l’air compliqué mais je suis certaine que tu vas aimer ça! J’ai hâte de voir tes oeuvres, je suis sûre que ça va être super beau! À quand une crème à mains Biscotte avec de lanoline?!!!

    Bonne soirée!

  3. Très intéressant comme description ton premier cours. La lanoline c’est vraie que c’est une vraie douceur..pas étonnant que ça soit dispendieux de la crème qui en contient.

  4. Ha génial!!!!! Ça me semble vraiment une expérience hors du commun filer!!! J’ai maintenant la tête pleine d’image champêtre grâce? à cause? de toi! ;) Je suis comme les autres, Je veux voir!!!! :P

  5. Merci pour la description… je ne connais rien à ça sauf les passages lus dans le contes de fées hihihi! Toute une aventure donc! Bonne idée les gants je comprends très bien tes sentiments! Moi aussi j’ai hâte de voir des images! :-)

  6. Comme je t’envie de prendre des cours de filage, ici j’ai pas trouvé de cours, dommage. Heureusement qu’il y a le net pour trouver des infos… mais c’est pas comme le voir en personne. Vivement des photos!!!

  7. Merci pour les explications.. ca donne bien envie.. peut-etre sauf pour la crotte.ha!ha! Tu dois avoir bien hate au prochain cours! D’ici la en tout cas tu sauras quoi faire pour avoir les mains douces. hi!hi! J’ai aussi hate de voir ce qui en resultera petite citadine.. ou plutot balieusarde?!

  8. ça doit être intéressant un cours de filage… moi j,ai appris « sur le tas » comme on dit hihi. Mais crime que c’est une bonne idée de séparer la fibre d’avance de la grosseur d’un crayon!!!!!!!! Je n’y aurais pas pensé toute seule, la prochaine mon fil sera bien plus égal!

  9. Ohlala, il faut ABSOLUMENT que je m’y mette vite, à te lire j’en bave d’envie!! Mon rouet est tout démonté pour une bonne restauration, bonjour la frustration!!!
    Vite vite des photos!!! :)

  10. Ha ! ha ! ha ! trop drôle: t’a eue de la chance… les moutons, c’est un des animaux donc les crottins collent le moins à leur pelage… Y’aurait pas fallu que tu files du yak… ça a des bouses molles abondantes et collantes… (désolée pour la description pas ragoutante, j’étais incapable de m’en empêcher…)

  11. Je suis contente que tu viennes nous en parler. Quel plaisir tu dois avoir. Je viens de trouver un endroit qui donne des cours et je m’en promets cet été. Mais entretemps, je pourrais venir te lire!