×
Menu

Le blog à l'origine de Biscotte & Cie

Ce n'est pas qu'un blog, c'est un chapitre de ma vie!

Home

Opinions d’une tricoteuse #6

By Biscotte6 décembre 20115

Bonjour lecteurs et lectrices !

J’aimerais boucler la boucle concernant le chapitre des fibres naturelles et abordant le sujet de l’entretient.

Les fibres synthétiques ont une qualité qui ont fait leur popularité : elles sont faciles d’entretien.  Oui on peut les laver à la machine et possiblement les mettre à la sécheuse.  Si vous tentez l’expérience, je vous invite à observer votre vêtement synthétique lorsqu’il sort de la laveuse : manipulez-le et vous sentirez le frottement « plastique contre plastique », ça fait un drôle de « crounch » lorsque vous le pincez entre vos doigts…  Si vous le mettez à la sécheuse, n’oubliez pas d’y ajouter une bonne quantité d’anti-statique !!

Heureusement, l’évolution de la technologie dans le domaine du textile a profité aussi aux fibres naturelles.  J’en ai déjà parlé en 2008 ici même sur ce blogue.  Permettez-moi de vous rafraîchire la mémoire :

La laine qui pousse sur le dos des moutons ressemble un peu aux cheveux humains dans le sens où il s’agit d’un poil recouvert d’écailles de cuticules.  Voici à quoi ressemble des écailles de cuticules d’un cheveu humain vu au microscope…

Dans le cas de la laine le mouton sécrète naturellement de la lanoline qui va agire de lubrifiant et aussi de scellant aux jointures des écailles.  Ceci permet aux poils de ne pas s’emmêler et de s’agriper les uns aux les autres..

Après la tonte, la laine est lavée et pendant ce processus on libère la fibre de sa lanoline naturelle ce qui rend les écailles de cuticules accrochantes et c’est ce qui fait que la laine aura tendance à s’emmêler avec ses poils qui se collent et s’agripent les uns aux autres…

C’est pour cette raison que l’homosapien, dans sa grande sagesse, a créé le traitement « anti-feutrage ».  Pour ceux et celles qui ne savent pas ce que c’est que de la laine feutrée, ça se produit quand on met un vêtement de laine à la laveuse et qu’il en est ressorti rapetissé et tout mousseux (si jamais ça vous arrive, ne jetez pas le vêtement en question : il peut se recycler en fabuleux sac à main !!)

Le traitement anti-feutrage est un apprêt qui est appliqué à la laine afin de lui donner des propriétés « anti-feutrables » et aussi afin d’empêcher le rétrécissement du vêtement après plusieurs lavages à la machine.

Il existe 2 façons de traiter la laine afin de la rendre infeutrable : la première méthode est un procédé soustractif qui consiste à soustraire les écailles de cuticules qui causent le feutrage.  La deuxième méthode est un procédé additif pendant lequel on applique à la surface de la fibre une pellicule de polymères dans le but de recouvrir les écailles et de les empêcher de s’agripper les unes aux autres.

Il y a aussi la possibilité de combiner les deux traitements.

Concernant la laine qui n’est pas traitée, donc dans son état naturel, il faut l’entretenir avec un produit doux qui contient idéalement de l’huile de lanoline comme le savon liquide SOAK ou EUCALAN… L’huile de lanoline contenue dans ce savon reproduit un peu l’effet de l’huile naturelle que produit le mouton pour protéger ses poils.

Vous n’êtes peut-être pas très adeptes du lavage à la main… Avec le style de vie que nous menons de nos jours, il faut que tout soit vite fait !  Cependant, si vous lisez ces lignes c’est que vous tricotez et que vous connaissez la valeur du travail à la main.  Elizabeth Zimmerman a comparé le l’entretien d’un tricot au bain que l’on donne à un bébé… Une auteur (je ne me souviens plus laquelle malheureusement) a déjà exprimé qu’il y avait quelque chose de sensuel dans le fait de laver un vêtement à la main.

TRUC

Essorez vos vêtements de laine en les enroulant dans une serviette.  Montez sur votre « rouleau » et marchez dessus pour faire ressortir le plus d’eau possible.  Vous devrez peut-être répéter une deuxième fois avec une autre serviette (les serviettes seront imbibées d’eau propre, inutile de les remettre au lavage !)

Pour redonner de la souplesse à un vêtement légèrement feutré, vous pouvez l’assouplire en le lavant avec du revitalisant à cheveux.  Vous pourrez le bloquer ensuite en l’étirant un peu pour lui redonner sa forme initiale.  Lorsqu’il s’agit de chaussette, les supports à chaussette sont un « must » pour le séchage dans les règles de l’art, surtout lorsque vous souhaitez offrir une belle paire de chaussette en cadeaux ;-)

À bientôt pour une autre chronique !

 

5 COMMENTS ON THIS POST To “Opinions d’une tricoteuse #6”

  1. Intéressant, très intéressant ces chroniques… justement, je me posais la question pour le anti-feutrage cette semaine, tu as répondu à ma question…!

    Merci

    Ginette de Ripon

  2. Merci encore pour tous ces renseignements. J’ai la chance d’avoir une laveuse neuve avec le cycle lavage à la main. Elle essore vraiment délicament. Avec le nombre de tricot que je fait, je suis pleinement satisfaite. Le truc que tu donnes, je m’en servirai quand je serai au chalet, c’est pratique d’avoir plus d’un tour dans son sac. Merci encore pour toutes ces belles chroniques.